Les bienfaits des jardins thérapeutiques

     Il existe dans le monde plusieurs endroits où les habitants sont réputés pour leur longévité. Le chercheur Dan Buettner a étudié 5 de ces endroits appelées « zones bleues » : Okinawa au Japon, Nicoya au Costa Rica, Icaria en Grèce, Loma Linda en Californie et la Sardaigne en Italie.

Il est ressorti de son étude que les personnes vivant dans ces fameuses zones ont plusieurs facteurs en commun : ils ont accès à des réseaux de soutien social, elles font de l’exercice quotidiennement, leur régime alimentaire est à base de plantes mais surtout dans chaque communauté ils jardinent jusqu’à un certain âge (80, 90 ans voir plus âgé)

Effectivement, tout le monde le sait, un mode de vie en plein air avec une activité physique modérée est lié à une espérance de vie plus longue, et le jardinage permet d’accomplir les deux.

"Si vous jardinez, vous faites une activité physique de faible intensité la plupart des jours, et vous avez tendance à travailler régulièrement"
M. Buettner

Selon lui, le jardinage permet de vivre plus longtemps et d’être moins stressés. D’ailleurs, plusieurs études le confirment en montrant les avantages du jardinage pour la santé physique et mentale.

Une étude néerlandaise réalisé en 2010 a demandé aux participants d’accomplir une mission stressante. Ils ont ensuite partagé les participants en deux groupes : il a été demandé au premier groupe de lire à l’intérieur et au deuxième de jardiner à l’extérieur pendant une demie heure. Le premier groupe a déclaré que leur humeur avait empiré, quant au deuxième groupe ils ont affirmé que leur stress s’était transformé en bonne humeur et leurs niveau d’hormone du stress et de cortisol a baissé.

En Australie, des chercheurs ont également réalisé une étude auprès d’une population âgée de la soixantaine et ont constaté que ceux qui jardinent régulièrement présentent un risque de démence de 36% inférieur à ceux qui ne jardinent pas.

Des études ont également été réalisés auprès de personnes âgées souffrant de problèmes cognitifs (Démence, maladie d’Alzheimer). Ces études ont montré les bienfaits des jardins et de l’horticulture thérapeutique. La lumière du soleil et l’air frais, par exemple, aident les personnes âgées agitées à se sentir plus calmes, tandis que les couleurs et les textures de diverses plantes et légumes peuvent améliorer les capacités visuelles et tactiles.

Il ne s’agit pas seulement des effets sur la santé : les avantages sociaux du jardinage peuvent également accroître la longévité. Le Dr Bradley Willcox, de l’université d’Hawaï, étudie les centenaires à Okinawa, qui présente le taux de centenaires le plus élevé au monde, soit environ 50 pour 100 000 personnes. Il a constaté qu’une bonne partie des résidents s’occupent de jardins personnels jusqu’à un âge avancé.

Selon lui, le jardinage contribue à d’autres facteurs essentiels, quoiqu’un peu plus éphémères, qui augmentent la longévité. ” À Okinawa, on dit que toute personne qui vieillit en bonne santé a besoin d’un ikigai (une raison de vivre). Le jardinage vous donne cette raison de vous lever tous les jours. “

De plus, explique M. Willcox, les habitants d’Okinawa apprécient le concept de yuimaru, c’est-à-dire un niveau élevé de liens sociaux. “Se réunir sur un marché local, apporter ses produits et partager ses dernières créations du jardin est une grande activité sociale“, dit-il. “Cela aide certainement les gens à se sentir ancrés et connectés“.

Le sentiment d’appartenance aux autres est important, mais le lien individuel avec la nature l’est tout autant. Une étude de l’université de Harvard a montré que les personnes qui étaient entourées d’une verdure luxuriante vivaient plus longtemps, avec un risque moindre de développer un cancer ou des maladies respiratoires.

En Écosse par exemple il est possible de se faire prescrire des balades en pleine nature pour traiter diverses affections comme la réduction de la tension artérielle et de l’anxiété mais aussi pour améliorer le bonheur général. Le jardinage, même sur un petit terrain en zone urbaine, est un moyen simple d’intégrer davantage de nature dans votre vie quotidienne.

Vous l’aurez compris le jardin est un élément d’accroche pour les personnes handicapées et personnes âgées : c’est une animation pour des publics vulnérables car il est capable de capter leur attention.

Pour en savoir plus sur notre manière de concevoir nos jardins thérapeutiques je vous invite à vous rendre sur notre page dédiée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Panier